Catégorie : Geography

Ce qu’il se passe vraiment au Cabo Delgado

Ce qu’il se passe vraiment dans la province mozambicaine de Cabo Delgado ? Une rébellion sectaire interne à l’islam et en roue libre, exploitant les faiblesses d’un État à la fois trop discret et à la souveraineté très relative, et dont la dynamique et les logiques n’entretiennent pas de rapport direct avec celles du « Sahelistan » ; nous n’assistons pas à l’émergence d’un nouveau califat africain, contre lequel la communauté internationale devait se mobiliser sans attendre.

The geodynamics of pandemics

One of the challenges of geographical analysis of epidemics, particularly from a forecasting perspective, is the ability to identify the germ of a pandemic in a localized epidemic phenomenon somewhere on the planet, i.e. an epidemic spreading worldwide, a global epidemic. In other words, how can we speak of a pandemic before the end of an epidemic? Can we speak of a pandemic other than by observing a posteriori the extent of an epidemic?

Géodynamique des pandémies

Un des enjeux de l’analyse géographique des épidémies, notamment dans la perspective d’une prévision, consiste dans la capacité à repérer dans un phénomène épidémique localisée quelque part sur la planète le germe d’une pandémie, c’est-à-dire d’une épidémie se déployant à l’échelle du monde entier, une épidémie mondiale. Autrement dit, comment parler de pandémie avant le terme d’une épidémie ? Peut-on parler de pandémie autrement qu’en constatant a posteriori l’ampleur qu’a prise un épidémie ?

De quoi avons-nous peur ?

Le 7 avril 2020, Boris Beaude, un des membres du Groupe Olivier Dollfus signait une tribune intitulée « Avec votre consentement » dans le journal Libération, consacrée à la question de la surveillance numérique des individus...

Fallait-il foutre le camp ?

Le 3 avril 2020, paraissait dans le journal Libération une tribune cosignée de Patrick Poncet et Olivier Vilaça intitulée La ville protège-t-elle des épidémies ? (accès autorisé au non-abonnés pour un nombre limité de consultations). ...

Tribune Le Monde Poncet Vilaça

Le pays le plus touché par le Covid-19, c’est le Monde

Décidément, les États ne comprendront jamais le Monde. Face à un problème de dimension mondiale qui les prend au dépourvu, ils ont tous décidé de plier bagage et de quitter la scène internationale pour rentrer chez eux. C’est que le monde des États-nations est plus petit que le Monde. La crise actuelle fait cruellement sentir l’absence d’un exécutif mondial.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search